Lettre adressée le 5 janvier 2022 au ministre de la santé

Lettre adressée le 5 janvier 2022 au ministre de la santé

Lettre adressée le 5 janvier 2022 au ministre de la santé concernant les mesures de protection face au COVID 19 pour les personnes à hauts risques  (en particulier masques FFP2)

Monsieur le Ministre,

L’épidémie de COVID-19 frappe depuis maintenant deux ans les Français. Les patients immunodéprimés, pour la plupart, ne répondent que peu ou pas à la vaccination contre la COVID-19. Parmi eux, les malades atteints de cancers hématologiques, les patients transplantés, dialysés font partie des personnes qui ont payé le plus lourd tribut depuis le début de la crise sanitaire.

jourd’hui, la prédominance du variant Omicron expose ces patients immunodéprimés que nous représentons à un risque majeur. La contagiosité accrue de ce variant a pour conséquence une contamination beaucoup plus rapide et exponentielle de la population. Les malades immunodéprimés – bien qu’ayant reçu trois ou quatre doses de vaccin – représentent aujourd’hui jusqu’à 30% des hospitalisations en réanimation pour COVID-19. Leur risque de décès est supérieur de 20% par rapport à la population générale.

Dès lors, il nous revient à tous, élus, autorités de santé, professionnels de santé, associations de patients, de tout mettre en œuvre pour les protéger. Nous avons à ce sujet adressé une lettre ouverte à l’attention du Président de la République publiée dans le Journal du Dimanche le 1er janvier dernier (voir PJ).

https://www.lejdd.fr/Societe/Sante/covid-19-lappel-a-macron-des-patients-immunodeprimesface-a-lhecatombe-qui-les-menace-4085515

Le masque FFP2 fait partie des mesures de protection adaptées. L’efficacité accrue des masques FFP2 par rapport aux masques chirurgicaux classiques fait l’objet d’un consensus scientifique [1] ; il réduit drastiquement le risque pour celui qui le porte, en plus de protéger les personnes qui l’entourent. Plus efficace, le FFP2 est également beaucoup plus onéreux. Le budget mensuel requis pour une personne y ayant recours est évalué entre 100 et 200 € par mois (variable en fonction de la fréquence des sorties du domicile).

Pour un malade, il s’agit d’une charge financière qui vient s’ajouter à un ensemble de restes à charges inhérents à sa pathologie (produits et prestations non remboursés, déplacements pour les consultations, soins de support ou de «confort », etc.), ce qui risque d’amener certains patients à renoncer au port de ce type de masques.

Par ailleurs, l’information publique sur la pertinence d’un tel dispositif de protection est pratiquement inexistante, alors que certains pays comme l’Italie ont rendu son usage obligatoire et en ont réglementé le prix, qui ne peut désormais dépasser 0,75 euros contre 0,50 à 1,50 euros en France.

Afin de protéger les patients et d’endiguer la diffusion du SARS-COV-2, nous souhaitons que l’approvisionnement des personnes immunodéprimés en masques FFP2 soit pris en charge par l’Assurance Maladie, et ce dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, les personnes immunodéprimées doivent faire l’objet de messages de prévention portés par l’État et relayés par les médias, les messages de prévention portés par l’État et relayés par les médias, les appelant à se protéger en portant des masques FFP2 de façon adéquate, tout en procédant éventuellement à un auto-confinement transitoire.

Face à la menace qui se présente, nous vous appelons à intervenir pour mettre en œuvre les mesures nécessaires afin de protéger ceux qui, sans le soutien de l’État, pourraient se voir frappés encore plus durement par le virus.

Restant à votre disposition pour tout échange et comptant sur votre implication dans la protection des personnes vulnérables que nous représentons, nous vous prions, Monsieur le Ministre, d’accepter nos plus sincères salutations.

  • Guy Bouguet, président de Ellye
  • Eric Buleux-Osmann, président de Transhépate
  • Jan-Marc Charrel, président de France Rein
  • Pierre Foucaud, président de Vaincre la mucoviscidose
  • Pascal Mélin, président de SOS hépatites
  • Nathalie Mesny, présidente de Renaloo
  • Danielle Vacher, présidente de l’Andar
  • PJ : Lettre ouverte à Emmanuel Macron publiée dans le JDD le 1er janvier 2021.

Gholamhossein Bagheri and al. In PNAS.

Mis en ligne 02/02/22
MD

Transhépate